top of page

2024, Mise à jour et rappel :

Résumé de la page : 

  • Baisse du prix des modules,

  • Baisse des aides pour le secteur photovoltaïque.

Je vous parle de tout cela en 6 points (lecture : 5min)

1. La tendance est à la baisse

1. La tendance est à la baisse

 

PRIX DES MODULES

   Comme je l’ai annoncé à plusieurs reprises dans mes newsletters, les prix du photovoltaïque sont à la baisse.

   Le secteur du photovoltaïque est un secteur très volatile, donc difficile à suivre.

   Voyant la tendance de 2021 à 2023 (années de toutes les augmentations), il était attendu que la prime à l’autoconsommation stagne puis baisse.

 

  Depuis 2008 le prix des modules photovoltaïques baisse. Cela est dû à une croissance rapide de l'industrie photovoltaïque en Chine et à l'amélioration des techniques de production.

   2021 C'est la hausse des prix pour tout le matériel, sans parler des pénuries. Tout y est passé : Onduleurs, systèmes de fixation, modules.

Plusieurs facteurs l'expliquent :

1/ Hausse de la demande,

2/ Hausse des prix du transport,

3/ Hausse du prix de l'énergie,

4/ Hausse du prix des matières premières.

 

   2023 Depuis le début de l'été les prix des modules baissent réellement.

 

Explication :

 - La chine a fabriqué trop de modules photovoltaïques ; l’offre plus importante que la demande, influence le prix de tous les modules à la baisse, surtout les anciens modules. (Le prix des modules représente +-25% du prix d’une installation photovoltaïque).

 - Les nouveaux modules avec des cellules photovoltaïques plus performantes très demandés, influencent également le phénomène de la baisse de prix des anciens modules qui se retrouvent délaissés. L’objectif des fournisseurs est de les vendre, même à perte plutôt que de les laisser invendus/invendables.  

 ATTENTION, le prix d’un module 375Wc peut aller de 80€ttc à 400€ttc (sans la livraison) selon la technologie des composants et de la marque

2. Prime janvier 2024​

LES AIDES DE L’ETAT

  Quand l’Autriche, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Croatie, l’Allemagne ou encore l’Irlande adoptent une stratégie visant à accélérer l’autoconsommation résidentielle en passant le taux de TVA à 0% pour les installations photovoltaïques.

   C’est contre toute attente que la France, qui doit également accompagner le passage aux énergies renouvelables, réduit les aides pour le secteur photovoltaïque. Alors que les aides n’ont fait qu’augmenter depuis 2022.

2. Prime janvier 2024
autoconsommation
rachat

Les tarifs pour 2024 ont été publiés le 04/01/2024 pour les installations raccordées entre 01/11/2023 et le 31/01/2024.

   Si cette annonce est si tardive c'est parce que les montants étaient toujours en négociation. La décision de la CRE a été prise tardivement.

 

Tarifs pour une installation raccordée entre le 01/11/2023 et le 31/01/2024 

 

 

 

 

 

Qu'est-ce que cela induit concrètement ?

Toutes les demandes de raccordement complètes effectuées à partir du 1er novembre 2023 sont affectées par la baisse de la prime.

   Ce montant est de nouveau susceptible de changer dès le 1er Février 2024 (cela est expliqué un peu plus bas).

Condition de rémunération de la prime :

   D’après l’arrêté du 6 octobre 2021, la valeur de la prime à l’autoconsommation dépend de :

- La puissance photovoltaïque installée (paliers de puissance de 3, 9, 36 et 100 kWc) ;

- La date de Demande Complète de Raccordement (DCR).

Ensuite, il vous suffit de multiplier le nombre de kWc (capacité de production électrique établie selon des conditions standards de test - STC) installés par le montant alloué à votre seuil de puissance.

 

Comment évoluent les montants de la prime à l’autoconsommation ?

   Le montant de la prime du trimestre en cours est calculé en multipliant la prime du trimestre précédent par l’évolution du coefficient d’indexation Kn (basé sur 7 indices, dont l’inflation) et par les coefficients de dégressivité (nombre de demandes complètes de raccordement déposées au trimestre n-2 et n-1).

   L’augmentation du prix de l’électricité accélère le temps nécessaire pour rentabiliser l’investissement dans l’installation. La revente de l’électricité non consommée sera valorisée avec la revente de celle-ci. Cela vous apportera un revenu plus ou moins important. C’est pour cela que le photovoltaïque n’est pas aidé davantage avec des prêts à taux 0% ou une TVA à 5,5% mais que la revente sera imposable (voir ma page : Imposition sur la revente).

 

Quelles sont les périodes correspondantes aux trimestres tarifaires ?

   Les trimestres tarifaires relatifs à la prime à l'autoconsommation s’étendent chaque année du 1er février au 30 avril, du 1er mai au 31 juillet, du 1er août au 31 octobre, et du 1er novembre au 31 janvier de l’année suivante.

Prime

3. Comment calculer le montant de la prime à l’autoconsommation ?


Détail :

  • 370 €/kWc pour une installation ≤ 3 kWc ;

  • 280 €/kWc pour une installation ≤ 9 kWc ;

Par exemple, une installation photovoltaïque raccordée entre le 01/11/2023 et le 31/01/2024 et d’une puissance de 3kWc bénéficiera d’une prime à hauteur de 370€ × 3kWc = 1 110€.


Conditions d’éligibilité pour toucher la prime à l'autoconsommation :

Voici la liste des critères à respecter d’après l’arrêté du 9 mai 2017 :

  • Votre installation doit impérativement être posée par un installateur certifié RGE

  • Si vous installez des modules sur votre toit, ils doivent être parallèles à votre toiture

  • Les panneaux peuvent aussi servir d’ombrière, de brise-soleil, de pergolas, etc…

  • Revendre le surplus non consommé.

  • Avoir une puissance totale inférieure ou égale à 100kWc.

La modalité de versement de la prime à l'autoconsommation a changé :

Depuis le 08 février 2023, la totalité de la subvention est versée à la première échéance de facturation (Source : Arrêté du 06 octobre 2021 Article 8)

   Petite astuce "à ne pas retenir"Vous pouvez toucher plusieurs fois la prime à l'autoconsommation et bénéficier de la TVA à 10%.
Pour cela il faut que vos installations ne dépassent pas 3kWc installés et soient faites à 18 mois d'intervalle. l'idée est de poser une petite puissance, puis de faire un ajout de puissance 18 mois plus tard. Sous réserve qu'il existe encore des aides, la revente et la TVA à 10%, se sera l'occasion de payer un nouveau déplacement, un nouveau Consuel, d'avoir des modules de différentes tailles et puissance sans oublier que vous allez passer 18mois avec la moitié de la puissance dont vous aviez besoin à la base.

 

4. Attention à : MaPrimeRénov


On a tous déjà vu ces PUB sur les réseaux sociaux,   
 
Les travaux de rénovation énergétique qui NE SONT PAS ELIGIBLES à MaPrimeRénov’ :

  • La pose d’une VMC à simple flux

  • L'installation d’un ou plusieurs chauffages électriques à accumulation

  • La réalisation d’un Diagnostic de performance énergétique (DPE) dans le cadre de l’obligation réglementaire pour la location d’un bien

  • La pose d’une chaudière à fioul ou charbon

  • L’installation de panneaux photovoltaïques

 
   Vous pouvez faire la recherche par vous-même sur le site de MaPrimeRénov’ et vous constaterez que le photovoltaïque est exclu de la liste des travaux éligibles à cette aide de l’état. Seule l’installation de panneaux solaires hybrides air/eau ou air/air est éligible…
 
   C’est pour cela que certaines entreprises mélangent tout pour que le client soit complètement perdu et s’en remette à lui, étant souvent représentant de grandes entreprises au nom connu. 

5. Attention, Panneaux solaires gratuits : mythe ou réalité ?

 

   L’installation de panneaux solaires n’est pas gratuite.
Si un démarcheur ou un commercial vous propose : 

  • des panneaux solaires gratuits financés par EDF 

  • une installation à 1 €, 

Fuyez, il s’agit à coup sûr d’une arnaque.        
Il n’existe aucun moyen d’obtenir une installation photovoltaïque gratuitement.
Le panneau solaire à 1 euro fait penser à l’isolation à 1 euro, mais pour le solaire ça n’existe pas.
 
Pourquoi « on » les laisse faire de telles publicités ?
   Car ce n’est pas complètement faux, l’installation finira par être entièrement amortie avec l’autoconsommation, la revente et les aides après 10ans en moyenne, donc ils font le raccourci disant que l’installation est gratuite ou 100% payée par l’état..
 
Si vous avez un doute sur les aides, n’hésitez pas à nous contacter. Allez sur la page de mon site qui date de 2021 sur le vrai du Faux du photovoltaïque : https://www.ltelecenergie.fr/vraifaux
 

6. Quel est le prix d’une installation photovoltaïque ?

3. Calculer la prime ?
4. MaPrimeRénov'
5. Panneaux solaires gratuits
6. Prix d'une installation
Prix installation photovoltaïque

Les prix LTElec Energie sont indiqués pour une installation réalisée avec :

  • Onduleur central FRONIUS ou Micro Onduleur Enphase,

  • Modules DualSun de dernière génération : 425Wc, Bi-verre de 2mm+2mm, transparent, Cellule photovoltaïque m10 bifacial monocristallin de type-N, garantie 25ans-30ans,

  • Sur tuiles mécaniques,

  • Tableau de logement en monophasée,

  • Prix clé en main : Matériel, main-d'œuvre et prise en charge des démarches administratives réalisées pour vous, de la déclaration de travaux en mairie et ce jusqu’à la signature du contrat avec EDF OA.

EXEMPLE de rentabilité :

   Pour une installation de 6kWc (5950Wc) soit 14pv de 425Wc, avec un productible de 1050kWh/kWc (valeur habituelle pour une installation plein sud dans la région) et une aide de 1680€ + Revente à 0,13€ :

   La rentabilité se fait dès 8,5 ans dans l’hypothèse d’une autoconsommation de 50%

   Testez vous-même, Troyes champagne métropole propose un outil de sensibilisation et donne les premières informations sur l’opportunité d’installer des panneaux solaires. Le potentiel et le coût précis doivent être affinés par une étude de faisabilité technique et économique. Les installateurs présents sur le territoire pourront la réaliser. Vous trouverez des coordonnées sur le site france-renov.gouv.fr/fr/trouvez-un-professionnel (« recherche une entreprise RGE ou un architecte »). https://troyes-champagne-metropole.fr/habitervivre/environnement-developpement-durable/cadastre-solaire/

bottom of page